L’opération Ingénieuses

Créée en en 2011 par la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI), l’opération Ingénieuses a pour ambition de lutter contre les stéréotypes de genre, de promouvoir l’égalité femmes-hommes à l’école et dans la sphère professionnelle et de favoriser l’orientation des jeunes filles vers les formations scientifiques et technologiques et les carrières d’ingénieur·e·s. Elle prend la forme d’une campagne de communication nationale et d’un concours s’achevant par une remise de prix.

L’initiative s’inscrit dans les missions de promotion des formations et métiers d’ingénieur·e·s et de défense des valeurs d’ouverture sociale, de diversité et d’égalité des chances que porte la CDEFI.

La CDEFI est une conférence institutionnelle constituée en association loi de 1901. Elle représente l’ensemble des directeurs et directrices des établissements, ou composantes d’établissements, publics et privés, accrédités par la Commission des titres d’ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur diplômé.

Le concours

L’opération Ingénieuses prend la forme de quatre appels à projets et à candidatures.

Un appel à projets à destination des écoles d’ingénieur·e·s accréditées par la Commission des titres d’ingénieur (CTI)

Les écoles d’ingénieur·e·s accréditées par la Commission des titres d’ingénieur (CTI) sont invitées à présenter tout projet et toute action répondant à l’un ou plusieurs des objectifs de l’opération Ingénieuses. La participation se fait sous la forme du dépôt d’un projet via une fiche projet qui présente l’action proposée par la/le/les participant·e·s : descriptif de l’action, durée, ressources humaines et financières allouées, moyens de communication utilisés, etc. La participation peut être individuelle ou collective et les projets peuvent être présentés aussi bien au nom de l’école que par l’équipe de direction, le personnel enseignant et administratif, le bureau des élèves, un groupe d’élèves, filles et/ou garçons, ou encore par un·e élève seul·e. Il peut ainsi s’agir d’actions récurrentes ou de projets spécifiquement développés pour l’opération.

Un appel à candidatures à destination des élèves-ingénieures de France et du Maghreb

En partenariat avec l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) ces deux prix sont ouverts à toutes les étudiantes, quelle que soit leur année d’études en école d’ingénieur·e·s, en France ou dans un établissement membre de l’AUF au Maghreb. Il vise à récompenser les étudiantes particulièrement investies sur le plan associatif, faisant preuve d’une grande conscience des enjeux liés à l’égalité femmes-hommes et à la mixité des métiers et des formations. Ces étudiantes, qui peuvent faire acte de candidature pour elles-mêmes ou présenter la candidature d’une ou de plusieurs de leurs camarades, sont invitées à remplir une fiche de candidature dans laquelle elles devront présenter leur parcours, leurs ambitions et donner leur vision de l’égalité femmes-hommes.

Un appel à candidatures à destination des femmes ingénieures en activité

Cet appel à candidatures est ouvert à toutes les femmes diplômées d’une école d’ingénieur·e·s, quel que soit leur âge, leur parcours, leur expérience, leur domaine de formation et leur secteur d’activité. Il vise à récompenser des ingénieures dont les parcours sont de véritables sources d’inspiration pour les plus jeunes générations. Les candidates remplissent une fiche de candidature présentant leur trajectoire professionnelle et leur vision de l’égalité femmes-hommes. Le prix de la femme ingénieure vise à valoriser les parcours d’ingénieures qui, par leur ambition, leurs choix personnels et professionnels et leur engagement pour la mixité des métiers d’ingénieur·e·s, sont à même de devenir les ambassadrices de leur profession.

Le calendrier

26 janvier 2021
Lancement de l’appel à projets et à candidatures

Mi-février 2021
Ouverture de l’espace de dépôt des projets et candidatures en ligne

Début avril 2021
Réunion du jury Ingénieuses

20 mai 2021
Annonce des lauréat·e·s lors de la cérémonie de remise des prix

Pour plus d’informations sur l’édition 2021 d’Ingénieuses, rendez-vous sur cette page.

Retour sur l’édition précédente

19

Projets présentés

86

Candidatures pour le prix de l'élève-ingénieure

33

Candidatures pour le prix de la femme ingénieure

Les lauréat·e·s Ingénieuses 2020

L’élève-ingénieure France 2020

Maud Cadoret

Élève à l’université de technologie de Troyes

Elle a été présidente du Bureau des élèves (BDE) ainsi que de la fanfare de son école.
En 2019, elle fonde l’opération Le Futur au Féminin en partenariat avec Elles bougent et Paye ton tampon qui vise à promouvoir les métiers de l’ingénierie auprès des lycéennes et lutter contre la précarité menstruelle.
Après un voyage d’un an en Asie de l’Est, durant lequel elle a rencontré des associations luttant pour les droits des femmes, elle poursuit son opération en mettant en lumière des portraits de femmes scientifiques et des témoignages d’élèves-ingénieures sur les réseaux sociaux.
Elle fonde également un Bureau des Arts et s’engage actuellement au sein de la Fédération des étudiants troyens, dont elle est secrétaire générale.
L’élève-ingénieure Maghreb 2020

Yousra Boumyan

Élève à l'ENSA Tétouan

Elle est membre du bureau du Club Mécatronique de son école, qui propose d’initier les étudiants à l’apprentissage et à l’application de la robotique et des technologies. Avec ce club, elle a participé pendant cinq ans à diverses compétitions à échelle locale et nationale. Elle a réalisé de nombreux projets en lien avec l’ingénierie au cours de son parcours (conception de drone, d’une maison intelligente, d’un prototype de système ADAS, etc.). Enfin, elle est engagée dans l’association Futurs ingénieurs qui vise à sensibiliser la population des zones rurales, et en particulier les jeunes enfants, à l’enseignement pour filles.
La femme ingénieure 2020

Cécile Charrel

Ingénieure en électronique et informatique embarquée

Cécile Charrel est ingénieure en électronique et informatique embarquée, diplômée de l’Institut supérieur d’électronique de Paris (ISEP). Elle est actuellement cheffe de programme « Solutions Calculatoires Embarquées » pour le compte de STMicroelectronics à Grenoble. Elle est co-fondatrice et présidente de VercorsSciences, une association créée en 2017 qui promeut auprès des jeunes filles la découverte de la science par l’approche expérimentale.
La femme ingénieure junior 2020

Héloïse Jacob

Directrice du produit et des opérations chez Data Soluce

Diplômée de l’École des ingénieurs de la ville de Paris (EIVP), Héloïse Jacob est directrice du produit et des opérations pour Data Soluce. Elle est ingénieure en Génie urbain, et titulaire d’un master d’architecture. Elle est également membre de l’Association des ingénieurs de la ville de Paris (AIVP), du Professional Women Network (PWN) et de Femmes Ingénieurs.
Partenaires
AUF, Talents du numérique, Femmes ingénieurs, Elles bougent
Mécènes
ATC France
Soutiens
BNEI, Campus Channel, CTI, IESF, Techniques de l’ingénieur, Social Builder, STMicroelectronics
Prix de l’école la plus mobilisée avec un projet porté par un ou plusieurs personnels de l’école
Grenoble INP
Prix de l’école la plus engagée avec un projet porté par une association étudiante
ENSIM
Prix du projet le plus original
ESITech
Prix spécial du jury
EPF école d’ingénieur·e·s

Les partenaires Ingénieuses

Dans la perspective d’élargir la renommée d’Ingénieuses, la CDEFI s’entoure de mécènes ayant à cœur les questions de mixité et d’égalité des chances.

Pour l’édition 2020, l’entreprise ATC France apporte son soutien financier à l’opération, notamment dans le cadre de la création d’un nouveau dispositif de label destiné à mettre en valeur des projets associant des écoles d’ingénieurs à des collèges ou écoles primaires dans une optique de sensibilisation des jeunes aux métiers scientifiques et technologiques.

ATC France, filiale du leader mondial American Tower Corporation, est un opérateur d’infrastructures télécoms (Tower Co). L’entreprise a pour mission de rendre possible, partout en France, la communication sans fil. Elle détient en France, plus de 2 900 sites en exploitation, 4 000 toits-terrasses et pylônes en commercialisation et 5 000 contrats d’hébergement clients. ATC France soutient les initiatives en faveur de l’accès au numérique pour tous.

Les soutiens Ingénieuses