Skip to main content

Florence Gaborit

Nominée femme ingénieure 2021

 

Florence Gaborit a obtenu son diplôme d’ingénieur en 2020 à Mines ParisTech, en spécialité Systèmes de production et logistique. La même année, elle est sortie diplômée d’un master 2 en Gestion des sols et services écosystémiques suivi à AgroParisTech. Depuis novembre 2020, elle occupe le poste d’ingénieure de recherche en hydrologie et télédétection au sein du laboratoire mixte international TREMA de Marrakech au Maroc.

Après s’est impliquée au cours de sa scolarité dans l’association féministe des Mines ParisTech, elle poursuit son engagement en tant que jeune alumni en soutenant l’organisation de l’extérieur. Elle s’est ainsi investie dans la consultation et la mise en place d’une stratégie liée à la parité femmes-hommes au sein de son ancienne école.

Son engagement étudiant comprenait également la création, en partenariat avec le réseau Sciences ParisTech au féminin, de l’initiative Parcours d’ingénieures, dont elle a récemment effectué la transmission. Ce projet a pour but de permettre aux étudiant·e·s de rencontrer des femmes alumnis de l’école afin qu’elles prennent conscience que le leadership ne s’exprime pas qu’au masculin.

Toujours en partenariat avec le réseau Sciences ParisTech au féminin, elle développe actuellement un format « Parcours de thésardes » visant à mettre en valeur la recherche au féminin chez les femmes alumnis de l’école. Elle a également lancé avec ce même partenaire la construction d’un programme de mentorat au féminin, avec pour objectif d’accompagner les étudiantes lors à la fin de leurs études, mais aussi de mentorer quelques étudiants afin de les former aux problématiques de management paritaire.

À Marrakech, où elle travaille en ce moment, Florence Gaborit a mis à profit son expérience dans le milieu associatif féministe et lancé un réseau de femmes ingénieures ou de femmes en sciences, avec pour but de mettre en valeur ces métiers chez les étudiantes et de créer une structure de soutien et de sororité entre femmes ingénieures. L’initiative prend forme peu à peu, avec les soutiens notables de l’association Femmes ingénieures et de Yousra Boumyan, lauréate du prix de l’élève-ingénieure de l’édition 2020 d’Ingénieuses.

Enfin, elle s’implique en parallèle sur les thématiques environnementales. Elle poursuit à distance depuis le Maroc l’animation du réseau Eco-colocations qu’elle avait commencé en France, et développe actuellement des outils pour permettre d’accompagner les colocataires dans leur demande de rénovation énergétique, un guide multilingue pour expliquer les démarches d’accès au logement et pour « verdir » une colocation ainsi que des partenariats pour promouvoir les colocations intergénérationnelles et/ou responsables.

Durant son temps libre, elle pratique le ukulélé, chante au sein d’une chorale de gospel et randonne les week-ends dans l’Atlas. Elle aime aussi peindre, bricoler, jardiner et s’intéresse à la pratique du zéro déchets et aux initiatives du LowTechLab.