Skip to main content

Maäréva Payet

Nominée femme ingénieure 2021

 

Sortie diplômée en 2015 de l’INSA Strasbourg en spécialité Génie climatique et énergétique, Maäréva PAYET a tout d’abord travaillé pendant trois ans en tant qu’ingénieure travaux dans une filiale du groupe VINCI. Puis en 2018, elle devient ingénieure chargée de projet et doctorante en thèse CIFRE en collaboration avec le Laboratoire d’écologie urbain Réunion et avec le laboratoire de recherche PIMENT (Physique et ingénierie mathématique pour l’énergie, l’environnement et le bâtiment) de l’université de La Réunion.

Marraine depuis deux ans au sein de la délégation de La Réunion de l’association Elles bougent, elle a fréquemment l’occasion de témoigner de son parcours, de ses expériences et des difficultés qu’elle a rencontrées ou rencontre toujours auprès de jeunes filles. À travers son implication dans l’association, elle participe chaque année à la Fête de la science, au challenge Innovatech et à de nombreuses interventions dans les établissements scolaires qui lui offre l’opportunité de répondre aux interrogations des jeunes filles sur leur futur métier et sur les moyens d’envisager leur carrière.

Son expérience associative l’a par la suite poussée à intégrer un groupe de travail au sein l’ESIROI (École supérieure d’ingénieurs Réunion Océan Indien) dont le but est de mettre en place des actions de valorisation des parcours de femmes et d’hommes diplômés de l’école à travers des expositions de portraits, des témoignages vidéo à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, etc.

Parallèlement à ces engagements, Maäréva Payet est active dans le cadre universitaire.

Au sein de l’université de la Réunion, elle est ainsi impliquée depuis deux ans en tant que représentante des jeunes chercheurs du laboratoire PIMENT. Par ailleurs, elle participe régulièrement aux animations organisées par l’université, comme l’initiative « Ma thèse en 180 secondes » qui permet aux jeunes chercheurs de faire comprendre de manière vulgarisée leurs activités de recherche au grand public.

Elle est également membre d’INSA Alumni région Réunion, association des anciens de l’INSA très active sur l’île.

Enfin, elle accompagne l’Établissement français du sang à La Réunion en tant que bénévole régulière en participant à l’accueil les donneurs sur les sites de collectes mobiles sur l’île.

Dans sa vie personnelle, elle pratique régulièrement la randonnée sur l’île entre amis ou en famille, et s’est récemment découvert une passion pour l’apiculture, activité dans laquelle elle se forme depuis 2018.